• Le meilleur des citrons est celui de Menton ! Pourquoi ?

    Le citron de Menton est le fruit d’un mariage réussi entre une latitude déjà très Nord pour cette production (Menton est la zone la plus septentrionale qui soit pour cet agrume) et un micro climat local qui le protège du gel.

     

    Pour Laurent Gannac, ce serait afin de résister au froid, que le citron se charge plus qu'ailleurs en sucre et en huile essentielle. Il acquiert ainsi un goût plus sucré, des arômes plus intenses, une acidité modérée et une excellente conservation.

     

    Le citron de Menton est aussi qualifié de "4 saisons". Ce terme est justifié par sa floraison très importante au printemps, remontante en période estivale et à nouveau soutenue sur la fin de l'automne.

    Sur un même arbre, peuvent se côtoyer les fleurs, les fruits verts et les fruits mûrs.

    Contrairement aux autres arbres fruitiers, pour lesquels les agrumes vont chuter dès le printemps avec la reprise de la végétation, le citronnier de Menton 4 saisons peut, lui, conserver sur l'arbre un fruit à maturité pendant encore plus de 8 mois. (source Google)

    Il est rare d'en trouver chez moi tout là haut, aussi ce sont d'autres citrons... La saison est au maximum en janvier, février et mars...
    Donc je vous rappelle les recettes que j'avais mises sur mon ancien blog.

     

      Deux recettes  au citron !

    Le limoncello, je l'ai copié chez Jupiter, (La Cachina) C'est Nono qui nous l'a offert.
    Elle n'a pas de blog mais aime cuisiner... Je pense que c'est une superbe recette...

    http://la-cachina.over-blog.com/article-29250916.html

     

     il vous faut :

     

     -  1 litre d'alcool à 90°

     -  12 citrons non traités

     -  1 litre d'eau

     -  800 gr de sucre en poudre

     -  des filtres en papiers

    Comme il est impossible de se procurer de l'alcool en pharmacie à présent, j'ai utilisé deux bouteilles d'alcool à fruits de mon supermarché... J'ai contourné la recette d'origine...

    Lavez les citrons, les sécher et ensuite prélevez très finement leurs zestes ; attention à ne prendre que le jaune car le blanc spongieux du citron, donnerait un goût amer.

    Mettre dans un très grand saladier le litre d'alcool avec les zestes de citron, je dis très grand saladier car plus tard, il faudra rajouter l'eau et le sucre.

    Couvrez le saladier avec un grand torchon et sur le torchon, mettre encore un papier alu, ça évitera que l'alcool ne s'évapore.

    Laissez macérer 48 heures en remuant à deux ou trois reprises, mais pas plus. L'alcool va prendre la couleur jaune.

     J'ai utilisé deux saladiers (dont un très grand). Dans le premier, une bouteille d'alcool avec les zestes et dans l'autre, la deuxième bouteille avec le sucre). Ca marche ! Un peu moins alcoolisé, voilà tout... Le sucre a fondu.

    S1033843.JPG

    Au bout de 48 heures, avec les mains bien propres ; esquichez dans vos doigts les zestes et les mettre de côté pour plus tard.

    Prendre le litre d'eau, le mettre dans une casserole avec les 800 grammes de sucre.

    Portez à ébullition en tournant de temps en temps et aussitôt que l'eau bout réduire le gaz et laissez deux minutes ou trois mais pas plus. Puis arrêtez le gaz ; "ne faites pas un caramel"

    Laissez bien refroidir ; quand le liquide est froid, le mélanger à l'alcool. Quand vous pensez que c'est bien mélangé, vous pouvez filtrer et mettre en bouteille

     Moi je mets directement  l'entonnoir dans une bouteille avec le filtre à café et quand ça commence à moins couler ; je change le filtre.

    Une fois que le filtrage est terminé "surtout bien boucher les bouteilles" les laisser au moins un mois avant de déguster avec modération.

    Tous les arômes des citrons vont ressortir.

     

    S1033846.JPG

     

    Comme on est en période de crise, je récupère les zestes de citron que j'avais mis de côté, je fais un gâteau au yaourt, je mixe mes zestes et je les mets dans le gâteau. Je vous assure que si vous avez la patience d'attendre le lendemain pour le manger ; c'est délicieux. Ca vous donne un avant goût de ce que sera votre limoncello.

     

    Voilà, ceci est de Nono... Pour ma part, j'ai mis les zestes à macérer avec l'alcool dans

    un bocal de deux litres. J'ai utilisé des zestes des citrons pour faire un excellent

    gâteau que j'ai trouvé chez Manue... Le cake au citron ! Un délice...

    Nono m'a également dit que l'on pouvait conserver les citrons au congélateur, ils

    serviront pour la blanquette, les poissons... J'ai réalisé ce british cake avec des citrons congelés et une partie des zestes râpés... Rien ne se perd !
    Je choisis toujours des citrons à la peau lisse et moelleux sous les doigts parce qu'ils sont plus juteux... Mais pour cette recette, je vous conseille de les choisir plutôt fermes...
     
    (C'était galère pour retirer juste le zeste !)

     

    S1033881.JPG

     

     

    Lemon drizzle loaf
    Cake au citron typiquement British



    175 g de beurre mou
    175 g de sucre
    4 oeufs
      2 citrons
    125 g de farine + 1 cc de levure chimique
    50 g de poudre d'amandes
    75 g de sucre en morceaux

     Préchauffer le four à 180°C.
    Fouetter le beurre et le sucre jusqu'à obtenir un mélange pâle et aérien.
    Ajouter les oeufs un à un en fouettant toujours puis le zeste de 2 citrons et le jus d'un demi, fouetter.
    Incorporer la farine mélangée à la poudre d'amandes cuillère après cuillère dans la préparation précédente en continuant de fouetter.
    Beurrer et fariner un moule à cake puis déposer l'appareil dedans en lissant légèrement la surface.
    Enfourner pour 40 à 50 mn.
    La pointe d'un couteau enfoncé dans le cake doit ressortit sèche. 

    Démouler et laisser refroidir le cake 10 minutes, pendant ce temps réduire les morceaux de sucre en gros éclats (les déposer dans un sac congélation et taper dessus avec le rouleau à pâtisserie).
    Ajouter le jus d' un citron et demi et le zeste d'un citron.
    Déposer le drizzle sur le cake encore tiède à l'aide d'une cuillère, laisser refroidir et déguster !

    J'ai trouvé un article sur le citron de Menton, Menton, la ville du citron !
    Introduit en Europe au XIIème siècle, le citron est produit depuis le XVème siècle à Menton. Au XVIIème siècle est institué le "Magistrat des Citrons", une instance composée de 18 membres nommés chaque année par le Prince de Monaco et chargée de veiller à la cueillette ainsi qu’au commerce des agrumes. Les citrons étaient vendus en bloc à un acheteur, après enchères devant le Grand Conseil. L’acheteur versait le prix des citrons cueillis aux conseillers délégués qui payaient les propriétaires chez qui les fruits avaient été ramassés. Trois variétés de citronnier sont cultivées sur Menton : les "Bignettes" (begnet) qui produisent des fruits à peau lisse et fine, très juteux ; les "Sériesqués" à peau épaisse et lisse et qui contiennent moins de jus que les Bignettes ; les "Bullotins" les fruits sont plus gros, leur peau est très épaisse et raboteuse et ont peu de jus. Jadis, on trouvait également les cédrats à confire... Cette industrie florissante a baissé durant les années de guerre avant de subir le contrecoup du terrible gel de 1956 qui a bien failli mettre un point final à la culture que les ancêtres Mentonnais avaient organisés et développé durant cinq siècles ! A Menton, 15 agrumiculteurs vivraient de leur production, avec une production d'environ 100 tonnes par an. Et la Ville incite les propriétaires à replanter citronniers, orangers, clémentiniers et autres kumquats.Au XVIIIème, l’agrumiculture est la première activité économique de Menton : en 1860, la production d’agrumes (citrons et oranges) était de 2,8 millions de quintaux de fruits et 35 millions de citrons étaient alors vendus à l'export chaque année, principalement vers l’Angleterre, l’Allemagne, la Russie et même l’Amérique du Nord. A cette période en parallèle de la réglementation des exportations est créée un organisme chargé de veiller à l'état sanitaire des fruits. Le citronnier, donne 4 à 5 fois dans l’année et peut être davantage". En effet, lorsqu’il est sain et qu’il n’a pas subi les attaques des intempéries ou des insectes, il produit toute l’année. Une extraordinaire productivité dans la région mentonnaise... La récolte de ces citrons se fait en plusieurs fois de façon à "soulager" l'arbre et à faciliter la maturation des fruits suivants. Les fleurs du mois de Mai donneront les fruits qui sont appelés "prime fiou" (première fleur) et qui se ramassent d’octobre à février. En mars viennent les fruits de "segunde fiou" (seconde fleur), plus fragiles. Enfin, la troisième récolte qui se fait en été est appelée "verdame" (verdaime ?).

     

    Belle journée à tous ! Merci pour vos visites.


    62 commentaires
  •  http://ekladata.com/gtrjb7Db3ycirkJ9ZbSsaUM6occ/41025895.jpg
    Ne dirait-on pas une photo ?

    Marie la cousine, vous connaissez bien sûr ! Son coup de crayon irrésistible et son amour pour les animaux... Vous connaissez aussi sans doute Ludwig, Loulou pour les intimes, mais connaissez vous son humour ?
    Je me suis procuré la revue "Sabots", N° 71 de mars, où Marie Breucq figure sur deux pages !

    http://ekladata.com/HKNAbX8o_AWKHgeBFdmpcPOFAtY/12064402-1054234854614593-11868014-n.jpg

    http://ekladata.com/OADi0m_ycXaWsa8EWAFrZh_BuGU/12071744-1054164431288302-372452836-n.jpg

    http://ekladata.com/CAkXAUhlHkPcy1HUbTNVK-fHsmM/12527930-1054164204621658-595454110-n.jpg

    http://ekladata.com/jZ8J443pKqZTBMBqAYztzyLhjBM/98733577-o.jpg

    http://ekladata.com/VbOh5q_L4PcSxyYXZDqzWc0e1q8/94787023-q.jpg

    http://ekladata.com/J_C4lYEiKnz6SYZtBNf2CJI_Bys/66664669.jpg

    J'ai aussi acheté le livre "Petit dictionnaire absurde et impertinent du cheval", fruit d'une collaboration entre
    Alexandre Carré, journaliste et animateur télé et Marie.
    "La cousine"  a illustré les mots d'esprit de monsieur
    Carré qui s'en ai donné à coeur joie pour nous parler de la plus noble conquête de l'homme... Tout ceci pour vous dire que Marie
    expose et vend ses oeuvres également. Elle propose aussi son travail artistique sur commande ! (Portraits, poules, Humour, chevaux, chats, chiens, ânes et poney, bovins...)

    Vous pouvez la retrouver sur Facebook ou encore sur son blog:
    http://mariebreucq.canalblog.com/

    Je souhaite à tous un excellent week-end ! Merci pour vos visites
    qui me font grand plaisir ! :D




     

     

     






    20 commentaires