• Il y a fort longtemps que je n'avais plus mis d'articles... Beaucoup de choses ont changé et me voilà. (Sans doute plus très souvent.)
    Merci à tous mes fidèles qui me suivent et certains même chaque jour...
    Une balade en photos.


    C'était un
    15 Mai...

    Direction Provins, avec toute la tribu ! C'est une ville que je

    connais un peu, j'ai habité la commune de Chalautre-la-Petite

    très peu temps... Il y a bien longtemps... D'abord je vais

     vous faire visiter cette ville avant de vous faire découvrir

    dans un autre article le spectacle des "Aigles des Remparts".

     

    Un peu d'histoire...

    La ville de Provins est composée de la Ville Haute et de la

    Basse Ville, respectivement appelées le Châtel et le Val.

    Dès les premiers siècles de notre ère, Provins semble déjà exister.

    Mais ce n'est qu'en 802 que les textes nous confirment que Provins

    est un lieu important, puisque Charlemagne y envoya ses "missi dominici".

    S1032233

    Les imposants remparts, sont de véritables florilèges de formes,

    ils sont construits au cours du XIIIe siècle. Cette enceinte faisait alors 5 km.

     

    Provins, protégée par des remparts est une cité marchande opulente à cette

    époque. Là se déroulent les "Foires de Champagne".ce sont des commerces

    de gros. On achète par ballots ou tonneaux. On y échange des produits de

    toute nature (laine, draps, vins, teintures, orfèvrerie...). La foire est aussi

    l'occasion de fêtes avec des spectacles de musique, de jonglerie. Cette

    époque du commerce florissant s'achève progressivement au cours
    du XIV e siècle. Elle frappe sa propre monnaie : "le denier provinois",

    reconnu pour sa valeur dans toute l'Europe médiévale.. La cité est alors
    à son apogée sous le règne de Thibaud IV de Champagne (1201-1253),
    vassal des rois de France, Philippe Auguste (1165-1223) et Saint Louis

    (1214-1270). C'était un homme de guerre mais aussi un poète. Il prend

    part à de nombreux sièges. Blanche de Castille était son "amour légendaire"

    En 1234, Thibaud IV est couronné roi de Navarre. En 1239, il part

    en croisade. A son retour il rapporte la fameuse "Rose de Damas"...

    S1032238

    S1032251

    La porte Saint-Jean, à l'entrée de la Ville Haute.

    S1032235

    S1032236

    S1032241

    S1032248

    Après avoir franchi la porte, une vue de là-haut, et toute la tribu...

    S1032244

    S1032243

    De l'autre côté de la porte.

    En chemin... Endroit servant de refuge aux voyageurs, tenu par des Cisterciens.

    S1032249

    Au loin la porte Saint-Jean.

    S1032250

    "La Grange aux Dîmes", ancien marché couvert.

    S1032254

    S1032252

    S1032253

    La rose de Provins...

    S1032255

    Rapportée des croisades par Thibaud IV en 1240, elle est devenue l'un

    des symboles de la ville et fait aujourd'hui partie de son patrimoine historique.

    La "rose Gallica" est déjà célébrée par le poète grec Anacréon.
    En effet, la rose est présente sous forme de baume, d'essence de pétales dans la civilisation romaine, en particulier dans le culte des morts. De nos jours,

    la "Rose de Provins" aux propriétés médicinales reconnues, préparée

    en confit ou en sirop, a des vertus apaisantes sur les maux de digestion.

    préparée en lotion elle assainit et purifie la peau, préparée en sucre d'orge,

    elle adoucit la gorge...

    La ville est joliment fleurie à cette époque...

    S1032256

    Une librairie, en sous-sol...

    S1032257

    S1032258

    S1032260

    S1032259

    S1032262

    Avant de pénétrer dans les remparts des aigles, une autre porte...

    S1032263

    La Tour César est également le symbole de la ville.

     http://ekladata.com/8cDHhqBsIRkSNFg8Zho31lpmsUg/provins-tour-de-cesar-1.jpg

    De nombreux écrivains de passage à Provins évoquent la cité à l'ombre

    des ruines : Victor Hugo, Honoré de Balzac, Prosper Mérimée, Marcel Proust...


    39 commentaires