•  


    1999b-06.jpg

    Le Musée se trouve à Palavas-les-Flots dans le Hérault. Il est installé dans une tour du XVIII ème siècle, "La Redoute de Ballestras".
    Ce musée présente une centaine de dessins originaux et objets ayant appartenus  au dessinateur humoristique. Il a été inauguré le 14 juillet 1992,
    consécration bien méritée pour cet artiste du XX ème siècle.
    A côté de ce musée, se trouve le Musée du Petit Train de Palavas qui relate l’épopée de la ligne reliant Palavas-les-Flots à Montpellier entre 1872 et 1968.
    Créé en 1996, le Musée du Train de Palavas-les-Flots fait revivre l’épopée de la ligne de chemin de fer qui reliait, de 1872 à 1968, Palavas-les-Flots à Montpellier.
    La vieille locomotive à vapeur et sa voiture entièrement restaurée sont les fleurons de ce musée qui présente également une collection privée d’anciennes lanternes de chemin de fer.
    Le musée en profite et propose 54 dessins sur le thème du Petit train réalisé par l’artiste ainsi que 2 grandes photos du dessinateur sur la locomotive, en costume et en tenue de plage 1925, avec le canotier et l’épuisette.
    Rien ne manque…
    Le musée est accessible par bateau à roues à aubes.

    DUBOUT-LE-TRAIN-DS-LA-MER.jpg
    A présent, je voulais vous présenter mon dernier dessin d'après

    Albert Dubout. Je l'ai réalisé à l'encre sur papier. Je n'ai pas

    réussi à le scanner, c'est donc une photographie... Je suis désolée...

    002.JPG
    Et une autre photo

     


    001-copie-1

     

    Bon dimanche à tous ! Bisous
    Merci pour vos gentilles visites !


    votre commentaire


  • « Les poètes ne dessinent pas, ils dénouent l’écriture et la renouent ensuite autrement »


    cocteau2014_small-copie-2.jpg

     




    Cette année j'ai choisi cet autoportrait "sans visage" de Jean Cocteau pour réaliser mes cartes de voeux

    Et comme petits cadeaux, des marque-pages agrémentés des chats de Dubout.
    (Encre de Chine et pour l'autoportrait encre également et j'ai coloré et ombré au fusain.)

     

    La ville avait déjà un musée Cocteau, un petit fortin donnant sur la mer. L'artiste a passé les treize dernières années de sa vie à Saint Jean Cap Ferrat et il résidait souvent à Menton où il a conçu en 1960 le Bastion (musée), dans un écrin battu par les vagues, où il a installé ses dernières œuvres, des céramiques et des pastels colorés aux crayons  à la cire, magnifiques. Il a aussi décoré la salle des mariages à la Mairie de Menton, avec des motifs décoratifs en spirales inspirés du mythe d’Orphée : autre bijou laissé par l’artiste à la ville. Avec ce nouveau musée conçu par Rudy Ricciotti, pour un coût global de 12 millions d'euros, Menton sera désormais la référence mondiale pour Jean Cocteau. L’architecte marseillais a osé un bâtiment blanc immaculé, très contemporain aux formes méandreuses, qui contraste singulièrement avec la façade du bord de mer, fin XIX ème siècle de la cité.

     

    le-Bastion.jpg

     

    piazzale-ingresso-museo

     

    Lecture

    A l’audace de l’architecture extérieure, répond la simplicité de la conception intérieure, avec un espace d’exposition en sous-sol qui enferme un peu le visiteur et des rideaux qui cacheront la mer et le ciel si la luminosité est trop forte. Ce musée a bénéficié d'une donation axée essentiellement sur ses dessins, avec notamment une séquence hallucinante d'autoportraits à la pipe d'opium réalisés dans les années 20 après la mort de Raymond Radiguet, le jeune ami de Cocteau. Ce musée expose une donation de la collection de Séverin Wunderman.

     

    Bon dimanche, merci pour vos gentilles visites ! Bisous.
    Je dois aussi remercier mon ami Lucien pour "l'arrangement" de mes photos.


    4 commentaires