• « Les poètes ne dessinent pas, ils dénouent l’écriture et la renouent ensuite autrement »


    cocteau2014_small-copie-2.jpg

     




    Cette année j'ai choisi cet autoportrait "sans visage" de Jean Cocteau pour réaliser mes cartes de voeux

    Et comme petits cadeaux, des marque-pages agrémentés des chats de Dubout.
    (Encre de Chine et pour l'autoportrait encre également et j'ai coloré et ombré au fusain.)

     

    La ville avait déjà un musée Cocteau, un petit fortin donnant sur la mer. L'artiste a passé les treize dernières années de sa vie à Saint Jean Cap Ferrat et il résidait souvent à Menton où il a conçu en 1960 le Bastion (musée), dans un écrin battu par les vagues, où il a installé ses dernières œuvres, des céramiques et des pastels colorés aux crayons  à la cire, magnifiques. Il a aussi décoré la salle des mariages à la Mairie de Menton, avec des motifs décoratifs en spirales inspirés du mythe d’Orphée : autre bijou laissé par l’artiste à la ville. Avec ce nouveau musée conçu par Rudy Ricciotti, pour un coût global de 12 millions d'euros, Menton sera désormais la référence mondiale pour Jean Cocteau. L’architecte marseillais a osé un bâtiment blanc immaculé, très contemporain aux formes méandreuses, qui contraste singulièrement avec la façade du bord de mer, fin XIX ème siècle de la cité.

     

    le-Bastion.jpg

     

    piazzale-ingresso-museo

     

    Lecture

    A l’audace de l’architecture extérieure, répond la simplicité de la conception intérieure, avec un espace d’exposition en sous-sol qui enferme un peu le visiteur et des rideaux qui cacheront la mer et le ciel si la luminosité est trop forte. Ce musée a bénéficié d'une donation axée essentiellement sur ses dessins, avec notamment une séquence hallucinante d'autoportraits à la pipe d'opium réalisés dans les années 20 après la mort de Raymond Radiguet, le jeune ami de Cocteau. Ce musée expose une donation de la collection de Séverin Wunderman.

     

    Bon dimanche, merci pour vos gentilles visites ! Bisous.
    Je dois aussi remercier mon ami Lucien pour "l'arrangement" de mes photos.


    4 commentaires
  • S1034163.JPG

     

     


    Le Christollen ou Stollen est un gâteau de Noël traditionnel allemand dont l'origine est très ancienne. Il s'agit d'une brioche
    aux fruits secs et confits, farci de pâte d'amandes. Il est consommé traditionnellement la veille de Noël en Allemagne et aussi
    dans l'Est de la France. (Alsace et Lorraine)
    La tradition du Stollen daterait de 1330, mais sans aucun doute il remonterait à beaucoup plus loin... Il servait déjà de symbole
    lors des fêtes païennes. Avec la christianisation de l'Europe il est devenu symbole chrétien, sa forme rappelant l'enfant Jésus
    dans ses langes.
    La recette a beaucoup évolué au fil du temps. Souvent fabriqué en septembre pour être consommé en décembre... Il se sert
    froid ou tiède, accompagné de café, thé, chocolat du goûter ou du petit déjeuner. Il se conserve donc pendant plusieurs semaines
    à l'abri de l'air, au réfrigérateur... (Source Wikipédia)



    J'ai participé au "Défi Boulange" organisé par La Popotte de Manue, et Paprikas sur FB.

    http://www.lapopottedemanue.com/2013/12/stollen-de-christophe-felder-pour-le-nouveau-d%C3%A9fiboulange.html

    http://www.paprikas.fr/article-le-stollen-pour-le-defiboulange-121727018.html


    La recette ne présente rien de compliqué, sauf le respect des temps de levée.

    §§§§§§§


    Pour 6 personnes   (c'est ce que dit la recette !!! le mien est énorme !)
    Préparation 30 min
    Cuisson 45 min

    Ingrédients :

    Le levain :
    - 5 cl de lait entier
    - 60 g de farine
    - 10 g de levure fraîche du boulanger

    La pâte :
    - 380 g de farine
    - 1 oeuf
    - 80 g de sucre
    - 12 cl de lait entier
    - 100 g de beurre ramolli
    - 10 g de levure fraîche du boulanger
    - le zeste de 1/4 d'orange non traitée
    - le zeste de 1/4 de citron non traité
    - 1/2 c. à café de cannelle en poudre
    - 5 g de sel fin

    La garniture :
    - 80 g d'amandes
    - 80 g de raisins secs
    - 1 c. à café de cannelle en poudre
    - 2 c. à soupe de Rhum
    - 250 g de pâte d'amande ou Massepain en boudin

    La finition :
    - 30 g de beurre fondu
    - 100 g de sucre glace

    Préparation :

    Préparez le stollen. Laissez macérer les raisins secs dans le rhum.
    Rassemblez les ingrédients du levain dans un petit saladier. Battez-les énergiquement. Recouvrez le levain avec les 380 g de farine de la pàte pour lui éviter de croûter. Laissez lever 45 mn sans couvrir et si possible près d'une
    source de chaleur (radiateur ou autre). Au bout de ce temps, des sillons vont se former à la surface de la farine, signe que la levure a fait son travail.
    Versez farine et levain dans le bol de votre robot, ajoutez le sel, l'oeuf, le sucre, le lait, le beurre mou, la levure émiettée, les zestes et la cannelle. Pétrissez l'ensemble au batteur pendant 10 mn. La pâte obtenue doit être ferme et élastique. Faites-la lever sous un linge pendant 1 h.
    Déposez la pâte sur le plan de travail fariné et étalez-la en formant un carré. Déposez au centre les raisins secs macérés et égouttés et les amandes, mélangez-les à la pâte en la travaillant un peu afin d'amalgamer les fruits secs dans la pâte.
    Etalez la pâte en un rectangle, placez le boudin de pâte d'amandes au milieu. Repliez les 2 côtés du rectangle sur le boudin de pâte d'amandes.
    Repliez après la pâte en forme de portefeuille. Faites des pressions avec votre main sur la partie de la pâte replier (voir photos) afin de mettre en forme le stollen.
    Déposez votre stollen sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Laissez reposer de nouveau 1 h sous le linge dans un endroit tempéré.

    Préchauffez le four th. 5-6 (170 °C).
    Enfournez le stollen pendant 40 mn.
    Après 30 mn de cuisson, sortez le stollen du four et badigeonnez-le de beurre fondu avec un pinceau, remettez-le
    dans le four 2 mn, recommencez cette opération trois fois.
    Sortez le stollen bien doré et réservez-le sur une grille. Lorsqu'il est à peine tiède, saupoudrez-le généreusement de sucre glace sur toutes les faces.
    Laissez complétement refroidir avant de déguster. (il est très bon tiède...)

     

    Bon appétit. Bisous. Merci de vos visites qui me font grand plaisir.
    Bonne semaine à tous.


    4 commentaires