• La souscription est lancée !!!
    Nous sommes 108 auteurs et illustrateurs.

    Sixième anthologie... Voilà, notre sixième recueil est en vente dès à présent sur le blog de Quichottine !
    Cette année le thème choisi porte sur "les métiers improbables".

    Chaque auteur participe à sa façon, selon son imagination. Pour ma part, je suis illustratrice. J'ai beaucoup aimé le sujet de mon auteur !

    Je suis sûre que cet ouvrage vous ravira, de plus vous aiderez un enfant gravement malade à réaliser un rêve...
    Si vous souhaitez acheter notre dernier livre "Métiers improbables" qui ne se trouve pas encore sur le site de l'éditeur, il le sera fin juin,
    cliquez sur le lien ci-dessous, sur le site de Quichottine qui est la coordinatrice de ce projet. Vous aurez tous les renseignements nécessaires.


    https://quichottine.fr/2019/05/metiers-improbables-souscription.html

     Voici la couverture que je trouve toujours super réussie : intégrer les noms de la centaine des participants n’est pas toujours évident... Merci Solyzaan !

    http://ekladata.com/aaibx2iUm9naf7Txp4v2kkKyfgM/couverture-6eme-anthologie-metiers-improbables.jpg

    Un grand merci à tous et à toutes !

    Rêver un impossible rêve... Avec Jacques Brel.

    https://www.youtube.com/watch?v=HgmuORddnkk


    13 commentaires
  • Nous y sommes ! Après ces trois jours, peut-être que la chaleur du soleil va nous réchauffer un peu...
    C'est aujourd'hui le 1er jour des saints de glace !
    Nous y sommes en plein !

    11 mai : st Mamet

    12 mai : st Pancrace

    13 Mai : St Gervais

    14 Mai : st Boniface .

    La lune rousse  du  29 Avril 2014 se termine le 27 Mai 2014.

    Saint-Mamert
    Evêque de Vienne, en Dauphiné (+ 474)

    « Attention, le premier des saints de glace, souvent tu en gardes la trace. »

    Saint-Pancrace
    Martyr à Rome (+ 304)
    « Saint Pancrace, Gervais et Boniface apportent souvent la glace »

    Saint-Servais
    Evêque de Tongres (+ 384)
    « Avant Saint-Servais : point d’été, après Saint-Servais : plus de gelée. »
    « Quand il pleut à la Saint Servais, pour le blé, signe mauvais. »



    Saint-Gervais souvent cité en lieu et place de Saint- Servais.

    « Saint-Gervais quand il est beau, tire Saint-Médard de l’eau. »

    Saint-Urbain
    Pape au 17 ème siècle de 222 à 230 (+ 230)(25 mai) connu dans les régions froides de la France : Alsace, Lorraine.

    « Quand la saint Urbain est passée, le vigneron est rassuré. »
    « Mamert, Pancrace, Servais sont les trois Saints de Glace, mais Saint Urbain les tient tous dans sa main. »

    Et certains n’hésitent pas à ajouter Saint-Boniface


    Basé sur une vieille croyance reposant sur des observations dans les champs et les vignes, il est tous les ans une question qui revient et fait référence aux Saints de Glace et aux variations climatiques de cette période.

    D’abord faut-il savoir qu’il s’agit du 11, 12 et 13 mai, dates de mauvaise réputation pour toutes les « mains vertes » qui ne jardinent jamais avant le passage de ces journées annonciatrices d’un retour tardif des gelées, capables de réduire à zéro le travail des téméraires qui auraient osé planter avant cette échéance.
    Ne cherchez pas sur les calendriers la trilogie de ces Saints que sont Saint-Mamert, Saint-Pancrace et Saint-Servais qui ont été remplacés par Sainte-Estelle, Saint-Achille et Sainte-Rolande.

    Cette substitution fut terminée lors du dernier concile de l’Eglise catholique en 1960 qui « nettoya » le calendrier de tous les personnages donnant lieu à des pratiques rituelles peu conforme avec la liturgie et considérées comme entachées de fond païen.

    Et c’est ainsi que nos « braves Saints de Glace » furent rayés au même titre que les guérisseurs, retrouveurs d’objets perdus ou encore traitant de la météorologie… Bien sûr ils étaient tous les ans implorés par les agriculteurs et les viticulteurs, qui à cette occasion retrouvaient et récitaient au cours de processions avec Monsieur le curé en tête, de pieuses prières qui n’étaient pas forcément dénuées d’arrière-pensées intéressées.  LOL

    Et pourtant si nous en recherchons les origines lointaines, très lointaines même, des gens d’alors avaient constaté qu’une brutale chute de la température nocturne ou plutôt matinale arrivait tous les ans aux alentours de ces trois journées. Cet élément climatologique qu’est le gel, particulièrement désastreux pour les plantations qui pourraient se trouver alors en début de germination, les incitait à laisser passer l’événement avant d’entreprendre les grands travaux de printemps, et pour les jardiniers et maraîcher planter, repiquer, semer, mettre en terre en toute quiétude.

    Aujourd’hui encore ils ne négligent pas ce vieux dicton et même la Météorologie pourtant peu soucieuse des proverbes, ne nie pas qu’il existe une période très froide qui peut survenir jusqu’en fin mai.

    Quant aux astrophysiciens, spécialistes particulièrement minutieux ils ont pour leur part remarqué « que vers la mi-mars, l’orbite de la terre passerait par une zone de l’espace sidéral particulièrement chargée de poussières, ce qui entraînerait une baisse de l’apport solaire sur notre planète et donc une diminution de la température. »

    Ainsi leur sort étant réglé et ces chrétiens bannis des calendriers, il est peut-être intéressant de les découvrir à nouveau… si peu !

    11 Mai : Saint-Mamert, ancien archevêque de Vienne (en Gaule), serait mort vers 474.

    12 Mai : Saint-Pancrace, était le neveu de Saint-Denis (célèbre pour la triste histoire des flèches ? ) serait mort martyr en 304 à l’âge de 14 ans.

    13 Mai : Saint-Servais (souvent confondu avec Saint- Gervais) aurait subit le martyre à Milan avec son frère Portaux sous l’empereur Néon. Il fut le premier à disparaître du calendrier, remplacé en 1811 par Saint Onésime et aujourd’hui par Sainte Rolande.

    14 Mai St Boniface

         « Le bon Saint-Boniface, Entre en brisant la glace ».



        Saint Yves fêté le 19 mai est considéré comme le dernier saint de glace en Bretagne
        « Craignez le petit Yvonnet, C’est le pire de tous quand il s’y met »
        .
        Saint Bernardin le 20 mai
        « S’il gèle à la Saint-Bernardin, Adieu le vin »


    Joli mois de mai à tous !

    http://ekladata.com/2DUMt_ehxLDuho7ERAMepC9_G94/c313ec1c92a282695c4247edda746761.jpg


    17 commentaires